SPÉCIALISTE NATIONAL DE GESTION DE PROJETS EN SOLUTIONS TRAVAUX - LA GARANTIE DE RÉUSSIR VOS LOCAUX PROFESSIONNELS ET COMMERCIAUX

La franchise Activ'Travaux veut doubler son réseau en France

Ouest-France Élisabeth MONTAUFRAY-BUREAU.Publié le 04/05/2020 à 16h35

Juste avant le confinement, le réseau de courtage en travaux Activ'Travaux, né à Rennes, avait lancé son plan de développement pour passer de 30 concessionnaires à 60 d?ici 2 022 en France. « Il reste toujours d?actualité, commente Christian Gahinet président de la société, nous venions de lever 400 000 ? à cet effet auprès de myoptions . »
Le doublement de réseau repose sur le lancement du nouveau service Activ'Travaux Premium. Nous passons de courtiers en travaux à contractant général, c?est-à-dire la vente de projet clefs en main. Garantie décennale comprise avec MMA qui nous assiste dans cette partie assurance. Ce repositionnement est stratégique. La France compte 400 000 artisans, 40 000 maîtres d??uvre mais seulement 2 000 contractants généraux.
Activ'Travaux avait un chiffre d?affaires de 15 millions d?euros en intermédiations commerciales. Les premiers contrats signés avec Activ'Travaux premium montrent déjà des montants multipliés par trois. On passe de chantiers à 30 000 ? à des projets proches des 90 000 ?. Et si les contrats sont encore à 90 % pour des travaux chez des particuliers, le marché professionnel va profiter de cette offre
Quatre nouveaux franchisés
À l?annonce du confinement, le réseau, qui a maintenant son siège social à Carquefou, près de Nantes, a immédiatement accompagné ses franchisés dans les bonnes prises de décisions. Il était clair que nous allions vers quatre mois difficiles. Il a fallu arrêter et sécuriser des chantiers très vite. Bien accompagner les derniers arrivés dans le réseau. Mais aussi prévoir la reprise. Qui est déjà là aujourd?hui. Nous aurons certes deux mois sans trop de chiffres mais pas davantage je l?espère.


Juste avant le confinement, le réseau de courtage en travaux Activ'Travaux, né à Rennes, avait lancé son plan de développement pour passer de 30 concessionnaires à 60 d?ici 2 022 en France. « Il reste toujours d?actualité, commente Christian Gahinet président de la société, nous venions de lever 400 000 ? à cet effet auprès de myoptions . »
Le doublement de réseau repose sur le lancement du nouveau service Activ'Travaux Premium. Nous passons de courtiers en travaux à contractant général, c?est-à-dire la vente de projet clefs en main. Garantie décennale comprise avec MMA qui nous assiste dans cette partie assurance. Ce repositionnement est stratégique. La France compte 400 000 artisans, 40 000 maîtres d??uvre mais seulement 2 000 contractants généraux.
Activ'Travaux avait un chiffre d?affaires de 15 millions d?euros en intermédiations commerciales. Les premiers contrats signés avec Activ'Travaux premium montrent déjà des montants multipliés par trois. On passe de chantiers à 30 000 ? à des projets proches des 90 000 ?. Et si les contrats sont encore à 90 % pour des travaux chez des particuliers, le marché professionnel va profiter de cette offre
Quatre nouveaux franchisés
À l?annonce du confinement, le réseau, qui a maintenant son siège social à Carquefou, près de Nantes, a immédiatement accompagné ses franchisés dans les bonnes prises de décisions. Il était clair que nous allions vers quatre mois difficiles. Il a fallu arrêter et sécuriser des chantiers très vite. Bien accompagner les derniers arrivés dans le réseau. Mais aussi prévoir la reprise. Qui est déjà là aujourd?hui. Nous aurons certes deux mois sans trop de chiffres mais pas davantage je l?espère.
Activ'Travaux a surtout mis en place de nouveaux modes de communication. Nos visioconférences resteront certainement après le confinement. Quatre nouveaux recrutements de concessionnaires ont également eu lieu lors du confinement, avec l?aide de la société rennaise de ressources humaines Me and my boss à Lille, Quimper, Rochefort et Granville.
Un autre projet permettra aussi de consolider le plan de développement : Activ'Travaux réalise les nouveaux projets dits Maisons Marguerite. Nées dans la Haute-Loire, ces maisons rénovées proposent des lieux de vie à partager à des seniors. Il en existe déjà cinq en France avec des apports d?activité de 500 000 ? pour chaque projet. Le concessionnaire de Nantes Ouest, Thibault Willemse, finalise une de ces maisons à La Chapelle-Basse-Mer, en Loire-Atlantique.